Index des numéros 1 à 13
du Crex

ISSN 1268-7685

Couverture Crex n° 3

Index du
bulletin du Groupe angevin d’études ornithologiques

Sommaires

(version PDF, 194 ko)

Index systématique

(version PDF, 264 ko)

Le Crex prend le relais du bulletin du Groupe angevin d’études ornithologiques en 1996.

Les sommaires correspondent à la succession chronologique des quarante-cinq sommaires. Chaque titre ou rubrique est affecté d’un numéro de référence composé d’un premier nombre représentant le numéro du bulletin puis, après deux points, de deux nombres correspondant aux pages de début et de fin (ou d’un seul nombre s’il n’y a qu’une seule page bien sûr). En ce qui concerne les références des comptes rendus, seule la page de début (où apparaît le nom) est indiquée. Cependant si l’espèce apparaît dans un tableau séparé (comptage par exemple) la page de ce tableau est également notée.

Une fiche intercalaire permet de retrouver immédiatement les périodes traitées et l’année d’édition en fonction des numéros et vice versa (selon les aléas de la rédaction, le bulletin publiait des observations réalisées de 1 à 3 ans auparavant).

L’index systématique suit la classification et la nomenclature de la Liste LPO des oiseaux de l’Ouest-Paléarctique (LE MARÉCHAL et DUBOIS, 1992).

Il faut signaler que deux sous-espèces ont été élevées au rang d’espèces : le Goéland leucophée Larus cachinnans (ex-Goéland argenté à pieds jaunes Larus argentatus michahellis) et le Pipit maritime Anthus petrosus (ex-Pipit spioncelle maritime Anthus spinoletta petrosus/littoralis), apparus respectivement dans les numéros 32 et 38 du bulletin du Groupe angevin d’études ornithologiques.

Les corrections et compléments sont signalés après les données concernées, précédés respectivement des abréviations « err » pour errata et « add » pour addenda : par exemple, la référence « 41:13 (add 43:52) » signifie que la donnée de la page 13 du n° 41 est complétée p. 52 du n° 43 et la référence « 41:13 (err 43:52) » signifie que la donnée de la page 13 du n° 41 est corrigée p. 52 du n°43.

Les oiseaux dont seul le genre a pu être déterminé (p. ex. Sterne pierregarin/arctique, Glaréole sp.) ainsi que les hybrides (p. ex. Fuligule milouin x nyroca) sont recensés à la fin des genres concernés.

Enfin, l’indication des synonymies a été jugée superflue.



Sommaires

(version PDF, 24 ko)

nos 12345678910111213

1996, Crex no 1

ORNITHOLOGIE

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1991 à la nidification 1992 en Maine-et-Loire. p. 7-15 (ou PDF, 296 ko)

Gilles MOURGAUD. - Inventaires préliminaires de la faune des Basses Vallées Angevines. p. 17-24 (ou PDF, 316 ko)

Liste des oiseaux observés de 1960 à 1995, commentée succinctement, et listes établies sur une période récente pour les groupes suivants : mammifères, reptiles, amphibiens, poissons et libellules.

Gilles MOURGAUD. - Étude comparative des passereaux nicheurs en prairie alluviale et en peupleraie dans les Basses Vallées Angevines. p. 25-31 (PDF, 264 ko)

Cette étude réalisée en préalable à la mise en place d’une OGAF-Environnement montre l’importance de la prairie alluviale pour 5 espèces. La peupleraie âgée de plus de 6-7 ans élimine toutes ces espèces et, jusque vers l’âge de 20 ans, l’avifaune de ce boisement artificiel se révèle plutôt pauvre et, pour l’essentiel, composée d’espèces banales.

Patrice PAILLEY & Thierry LACAZE, avec la collaboration de Jean-Claude BEAUDOIN. - Le Traquet motteux Oenanthe oenanthe en Maine-et-Loire. p. 33-35 (ou PDF, 124 ko)

Après un rappel du statut local, est relaté le suivi de la reproduction de 6 à 8 couples en 1989 et 1990. La population nicheuse est en déclin rapide et menacée de disparition à court terme.

Patrice PAILLEY & Jean-Claude BEAUDOIN. - Un site de nidification original pour la Sterne pierregarin Sterna hirundo. p. 37-40 (PDF, 344 ko)

Entre 1982 et 1988, des Sternes pierregarins ont régulièrement niché sur le sommet des piles de l’ancien pont ferroviaire des Ponts-de-Cé. Un suivi en 1986 et 1987 a révélé une installation précoce des couveurs et un assez bon succès de reproduction.

Myriam & Patrice PAILLEY. - Les Chiroptères dans le régime alimentaire de la Chouette effraie Tyto alba en Maine-et-Loire. p. 41-43 (ou PDF, 152 ko)

Une étude, réalisée de 1982 à 1989 à partir de 158 lots de pelotes, a révélé la présence de 9 espèces de Chiroptères qui représentent 0,15 % des quelque 55 000 proies identifiées.

Mickaël BLOND & Christophe JOLIVET, avec la collaboration de Jean-Claude BEAUDOIN. - Le Courlis cendré, nouvelle espèce nicheuse en Anjou. p. 45-46 (ou PDF, 112 ko)

Premier cas de reproduction réussie sur une prairie du Val de Loire angevin en 1994.

Alain FOSSÉ. - Comité d’homologation départemental. p. 47-52 (PDF, 164 ko)

Listes des espèces soumises à homologation, modèle de fiche de description d’une observation inhabituelle et conseils pour sa rédaction.

ENTOMOLOGIE

Gilles MOURGAUD & Michel CHARRIER. - Contribution à l’inventaire des Odonates de France. Avancement des recherches en Maine-et-Loire en 1995. p. 55-60

Point sur les recherches réalisées de 1993 à 1995 indiquant un total de 55 espèces et comparaison avec les travaux antérieurs.

BOTANIQUE

Marie-Claire MARZIO. - Propos sur quelques plantes rares et menacées des Basses Vallées Angevines. p. 63-70 (ou PDF, 448 ko)

Après un rappel des principales associations et espèces d’intérêt patrimonial, il est fait état de la découverte de diverses stations recélant un lot d’espèces remarquables comme diverses orchidées et l’Ophioglosse vulgaire.


nos 12345678910111213

1997, Crex no 2

ORNITHOLOGIE

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1992 à la nidification 1994 en Maine-et-Loire. p. 5-22 (= PDF, 412 ko)

Jean-Claude BEAUDOIN. - Compléments aux chroniques saisonnières de l’hivernage 1988-1989 à la nidification 1992. p. 23 (ou PDF, 92 ko)

Alain GENTRIC. - Mise au point sur le statut et la répartition en Maine-et-Loire des Pouillots fitis Phylloscopus trochilus, siffleur Ph. sibilatrix et de Bonelli Ph. bonelli. p. 25-35 (ou PDF, 244 ko)

Une cartographie de la répartition des stations des Pouillots fitis, siffleur et de Bonelli en Maine-et-Loire est dressée à partir des données récoltées sur la période 1962-1994. L’évolution de cette répartition est analysée, avec quelques précisions d’effectifs et de densités. La phénologie des passages migratoires et de la reproduction ainsi que les préférences en matière d’habitat sont également abordées pour chaque espèce. Enfin, le statut actuel en Anjou de chacune d’elles est précisé et commenté, et quelques axes de recherche sont proposés.

Jean-Claude BEAUDOIN. - Enquête Pies-grièches : compte rendu du suivi réalisé en 1993 et 1994. p. 37-41 (ou PDF, 164 ko)

Dans le cadre de l’enquête nationale, les recherches menées en 1993-1994 sur la Pie-grièche écorcheur Lanius collurio à partir de 6 zones de suivi et d’une surface échantillon totalisant 31 080 ha permettent d’envisager la présence de 220 (180-255) couples en Maine-et-Loire soit 22 % de l’effectif des Pays de la Loire.

Thierry ROGER & Thierry PRINTEMPS. - Suivi de la nidification des Busards cendrés Circus pygargus et Saint-Martin Circus cyaneus dans le sud-est du Maine-et-Loire en 1993-1994. p. 43-46 (ou PDF, 188 ko)

Un suivi des busards nichant sur plus de 10 000 ha du sud-est du Maine-et-Loire - pour des raisons de protection - s’est orienté vers les zones agricoles hébergeant l’essentiel de la population départementale de Busard cendré Circus pygargus. Les nichées visitées ont fait l’objet de baguage et d’observations sur leur alimentation. Quelques nichées menacées ont été déplacées avec le concours d’agriculteurs.

Gilles MOURGAUD & Olivier LOIR. - Aspect de la biologie du Râle des genêts Crex crex dans les Basses Vallées Angevines en 1993 et 1994. p. 47-50 (ou PDF, 172 ko)

La mise en place d’une OGAF-Environnement et d’un programme communautaire nature sur les Basses Vallées Angevines a donné l’occasion d’étudier de façon plus approfondie la biologie du Râle des genêts sur ce site, dernier bastion de l’espèce en Europe.Il est particulièrement insisté sur la relation directe entre pratiques agricoles - fauche - et succès de reproduction du Râle des genêts.

Fabien DORTEL. - Nidification du Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus dans les hauts quartiers de la ville de Saumur (Maine-et-Loire). p. 51-54 (PDF, 705 ko)

Espèce faisant partie de la liste des oiseaux à chercher en Anjou pour la mise en place de la liste rouge départementale, le Rougequeue à front blanc est une espèce menacée par les profonds remaniements qu’ont subis les milieux péri-urbains durant ces trente dernières années. Une étude vient d’être réalisée sur deux quartiers de Saumur, celui des Moulins et du Petit-Puy, où 5 couples ont été découverts et ont donné, en 1996, 15 juvéniles à l’envol. Une recherche sur l’historique du site montre que la régression de l’espèce a dû commencer vers les années soixante, quand de nombreuses vignes et des vergers ont été détruits par l’urbanisation.

Gilles MOURGAUD. - Note sur un dortoir inhabituel de Mouettes rieuses. p. 55-56 (ou PDF, 96 ko)

Utilisation par des Mouettes rieuses Larus ridibundus d’un toit d’usine comme dortoir hivernal.

Frédéric LEBLANC. - Notes pour une épistémologie de l’identification des espèces animales et végétales. p. 57-60 (PDF, 176 ko)

Le but de ces notes est de montrer que nous suivons des processus méthodiques lors de l’identification des spécimens animaux ou végé-taux. Or, quelle est la validité de ces méthodes d’identification ? Après analyse des diverses démarches envisageables, nous en avons privilégié une  : celle qui procède par clés dichotomiques. En effet, la validité et la scientificité de cette démarche méthodique réside dans le caractère faillible et reformulable de l’hypothèse théorique constituée de l’énoncé de la clé dichotomique.

BOTANIQUE

Marie-Claire MARZIO & Christophe JOLIVET. - À Méron, l’Outarde volera-t-elle au secours des messicoles ? p. 63-73 (ou PDF, 719 ko)

Les plantes messicoles ont été introduites en Europe avec les premières céréales au Néolithique. D’origine anthropique, elles ont été longtemps négligées par les botanistes, mais toujours combattues par les agriculteurs. Persuadés qu’elles constituent néanmoins un patrimoine inestimable, certains naturalistes s’inquiètent de leur régression très rapide, voire de la disparition des plus spectaculaires d’entre elles. La champagne de Méron est un site où cette flore est encore miraculeusement abondante. La LPO Anjou souhaite mener, avec les agriculteurs, un programme de conservation des messicoles, associé à celui déjà engagé pour l’Outarde canepetière.


nos 12345678910111213

1998, Crex no 3

ORNITHOLOGIE

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1994 à la nidification 1995 en Maine-et-Loire (avec compléments 1993-1994). p. 5-17 (ou PDF, 376 ko)

Alain FOSSÉ, Comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 1995. p. 19-28 (ou PDF, 376 ko)

Ce premier rapport du CHD 49 résume les observations réalisées de 1992 à 1995. À ces données, sont ajoutées toutes les données angevines homologuées par le CHN de 1981 à 1995.

Alain FOSSÉ. - Statut des Limicoles Aves charadrii en Maine-et-Loire. Synthèse des observations de 1972 à 1995 et des données de baguage. 1re partie : de l’Huîtrier pie à l’Œdicnème criard. p. 29-64 (ou PDF, 1 Mo)

De 1972 à 1995, les ornithologues angevins ont pu observer 40 espèces de Limicoles dans le département de Maine-et-Loire. Le cumul des quelque 36 500 données ainsi recueillies a permis de visualiser la phénologie des 33 espèces les plus courantes sous forme de graphique. Un rappel historique et des données de baguage complètent cette présentation du statut des Limicoles angevins.

Olivier GABORY. - L’hivernage de l’Œdicnème criard Burhinus oedicnemus dans le nord-ouest de la France. p. 65-72 (pdf, 710 ko)

L’auteur relate la recrudescence des données d’hivernage d’Œdicnème criard en Maine-et-Loire et Loire-Atlantique depuis 15 ans. Ce fait s’inscrit d’une part dans le cadre d’une meilleure connaissance de l’espèce par les ornithologues, comme en témoigne la sensible amélioration des dates moyennes d’arrivée, et d’autre part dans un phénomène qui concerne l’ensemble de la façade occidentale française.

Gilles MOURGAUD. - Hivernage du Goéland brun Larus fuscus en Maine-et-Loire au cours des années quatre-vingt-dix. p. 73-78 (ou PDF, 376 ko)

À la faveur de quelques décharges, le Goéland brun s’est solidement implanté en hiver dans le département de Maine-et-Loire au cours des années quatre-vingt-dix. Les deux dortoirs principaux - le lac de Maine à Angers et le lac du Verdon près de Cholet - peuvent accueillir chacun jusqu’à 2 000-2 500 oiseaux au milieu de l’hiver. Cette expansion est replacée dans un contexte régional et national.

Gilles MOURGAUD. - Recensement des Laridés en Maine-et-Loire en décembre 1996. p. 79-80 (ou PDF, 104 ko)

BOTANIQUE

Marie-Claire MARZIO. - Bilan d’herborisation 1997 en Maine-et-Loire oriental. p. 81-90 (ou PDF, 96 ko)

Le Baugeois présente encore de nombreux biotopes riches en espèces végétales rares pour le département de Maine-et-Loire. Une succession de saisons sèches et chaudes ont permis l’installation de taxons nouveaux sur les sols nus tels les sables de Loire.


nos 12345678910111213

1999, Crex no 4

ORNITHOLOGIE

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1995 à la nidification 1996 en Maine-et-Loire (avec corrections et compléments pour 1994-1995). p. 3-17 (ou PDF, 460 ko)

Alain FOSSÉ, Comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 1996. p. 19-28 (ou PDF, 7,6 Mo)

Alain FOSSÉ. - Statut des Limicoles Aves charadrii en Maine-et-Loire. Synthèse des observations de 1972 à 1995 et des données de baguage. 2de partie : des bécassines aux phalaropes. p. 29-56 (ou PDF, 1,1 Mo)

De 1972 à 1995, les ornithologues angevins ont pu observer 40 espèces de Limicoles dans le département de Maine-et-Loire. Le cumul des quelque 36 500 données ainsi recueillies a permis de visualiser la phénologie des 33 espèces les plus courantes sous forme de graphique. Un rappel historique et des données de baguage complètent cette présentation du statut des Limicoles angevins.

Patrick RABOIN. - Présence remarquable du Butor étoilé Botaurus stellaris en Maine-et-Loire de l’automne 1995 au printemps 1996. p. 57-62 (ou PDF, 880 ko)

De l’automne 1995 au printemps 1996, un nombre remarquable de données - 27 - de Butor étoilé ont été recueillies en Maine-et-Loire. Cet afflux est replacé dans le contexte national et international. La présence de chanteurs en fin d’hiver est soulignée. Un résumé des statuts français et européen de l’espèce est rappelé. Enfin, l’historique du Butor étoilé en Maine-et-Loire est retracé pour les XIXe et XXe siècles.

MAMMALOGIE

Myriam & Patrice PAILLEY. - État des connaissances sur les Chiroptères en Maine-et-Loire après douze années de recherches (hors reproduction). p. 63-72 (ou PDF, 12,2 Mo)

Douze espèces de Chiroptères ont été identifiées en Maine-et-Loire lors des recherches (hors reproduction) entreprises de 1988 à 1998. À ces espèces, peuvent être ajoutés le groupe des Pipistrelles Pipistrellus sp. et le groupe des Oreillards Plecotus sp. non identifiés spécifiquement faute de captures. Les prospections ont porté sur les caves et les ponts du département, ainsi que sur l’analyse des pelotes de réjection de rapaces (Chouette effraie Tyto alba surtout). Les menaces et facteurs limitants sont passés en revue pour déboucher sur des perspectives de recherche et sur des propositions de mesures de protection et d’éducation.

BOTANIQUE

Marie-Claire MARZIO & le Groupe botanique angevin. - À propos des observations botaniques intéressantes en Maine-et-Loire en 1998… plantes indigènes, adventices naturalisées, subspontanées ou accidentelles ? p. 73-79 (ou PDF, 1,3 Mo)

Corrections au Crex n° 3. p. 80


nos 12345678910111213

2000, Crex no 5

ORNITHOLOGIE

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1996 à la nidification 1997 en Maine-et-Loire. p. 3-14 (= PDF, 376 ko)

Olivier LOIR. - Contrôles de bagues en Maine-et-Loire (saison prénuptiale 1989-nidification 1997). p. 15-16 (= PDF, 48 ko)

Alain FOSSÉ, Comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 1997. p. 17-23 (= PDF, 260 ko)

Bruno GAUDEMER, avec la collaboration de Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ, Jean-Lou JACQUEMIN, Gilles MOURGAUD, Philippe POUPLARD. - Chronologie de la migration prénuptiale des oiseaux d’eau chassables en Maine-et-Loire sur la période 1987-1997.p. 25-39 (= PDF, 428 ko)

Cette étude fait le point des données actuelles du déroulement de la migration prénuptiale de quinze espèces d’oiseaux d’eau (Anatidés, Limicoles et Foulque macroule) sur le département de Maine-et-Loire au cours de la période 1987-1997 afin que l’administration chargée de la réglementation des périodes d’ouverture et de clôture de la chasse puisse prendre ses décisions avec toutes les informations nécessaires. Pour notre département, sur les quinze espèces étudiées, deux espèces d’oiseaux d’eau commencent leur migration prénuptiale au mois de janvier, neuf espèces début février, quatre espèces à la fin de février.

Myriam & Patrice PAILLEY. - Le régime alimentaire de la Chouette effraie Tyto a. alba en Maine-et-Loire. p. 41-53 (= PDF, 440 ko)

De 1982 à 1989, 54 686 proies ont été isolées de 158 lots de pelotes de Chouette effraie en Maine-et-Loire. Le régime de l’espèce est essentiellement basé sur le Campagnol des champs Microtus arvalis, le Mulot gris Apodemus sylvaticus, la Musaraigne musette Crocidura russula et la Musaraigne couronnée Sorex coronatus. L’Effraie, assez opportuniste est capable de se nourrir également d’amphibiens, d’insectes, d’oiseaux et même de chauves-souris.

Gilles MOURGAUD & Frédéric LEBLANC. - Évolution des effectifs de Râle des genêts Crex crex en Maine-et-Loire au cours des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix. p. 55-62 (= PDF, 168 ko)

Le Râle des genêts a fait l’objet de plusieurs dénombrements en Maine-et-Loire de 1984 à 1999, dans le cadre soit d’enquêtes nationales, soit de dénombrements ponctuels. Le présent article analyse et compare les résultats obtenus et les resitue dans un contexte national.

Jean-Claude BEAUDOIN. - Résultats de l’enquête Limicoles nicheurs en Maine-et-Loire en 1995-1996. p. 63-68 (= PDF, 200 ko)

Cette enquête a mobilisé 40 observateurs et permis d’évaluer les effectifs nicheurs en Maine-et-Loire à 150-200 couples de Vanneaux huppés, 130-160 couples de Petits Gravelots et au moins un couple de Courlis cendrés et Chevaliers guignettes. Le vanneau et le gravelot accusent une baisse sensible par rapport aux estimations de 1984.

Véronique VIMONT. - Évolution des populations de Pie-grièche écorcheur Lanius collurio sur le marais des Montils/Longué et le val d’Authion (Maine-et-Loire) entre 1994 et 1999. p. 69-74 (= PDF, 448 ko)

Un recensement des Pies-grièches écorcheurs en 1999 sur le marais des  Montils/Longué a montré une diminution de 38 % de la population depuis 1995. Sur l’ensemble de la vallée de l’Authion, principale zone de reproduction de l’espèce dans le département, la baisse est estimée à 60 %. Les causes de cette régression sont discutées et des perspectives d’évolution avancées.

Victor LERAY. - Expérience de limitation des effectifs de Goélands leucophées Larus cachinnans michahellis nicheurs par substitution des œufs. p. 75-78 (= PDF, 88 ko)

L’augmentation des effectifs nicheurs de Goélands leucophées sur la Loire angevine peut être préjudiciable à d’autres espèces nicheuses. Une expérience de limitation a été menée pendant trois années sur l’île de Parnay. La mise en œuvre et l’efficacité de la méthode, ainsi que la réaction des Goélands, sont décrites et analysées.

Franck NOËL. - Comportement alimentaire « intelligent » chez la Foulque macroule Fulica atra. p. 79 (= PDF, 44 ko)


nos 12345678910111213

2001, Crex no 6

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ, Bruno GAUDEMER, François HALLIGON & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1997 à la nidification 1998 en Maine-et-Loire. Compléments et corrections pour l’hivernage 1995-1996 et la nidification 1997. p. 3-14 (= PDF, 400 ko)

Olivier LOIR. - Contrôles de bagues en Maine-et-Loire (saison postnuptiale 1997-nidification 1998). p. 15 (= PDF, 48 ko)

Alain FOSSÉ, Comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 1998. p. 17-19 (= PDF, 492 ko)

Thierry ROGER & Alain FOSSÉ. - Nidifications arboricole et rupestre du Martinet noir Apus apus en Maine-et-Loire. p. 21-29 (= PDF, 228 ko sans les dessins des figures 1 et 2)

En 2000 la nidification d’un couple de Martinet noir est prouvée dans un Platane Platanus acerifolia sur une petite place de la ville d’Angers (Maine-et-Loire, France) après avoir été suspectée l’année précédente. Pour compléter les cas de nidification hors constructions, il est également rapporté deux cas de nidifications dans une falaise de Montsoreau. Sont rappelés aussi les cas connus de nidification hors constructions en France et dans le Paléarctique occidental.

Gilles MOURGAUD. - Évolution récente des effectifs d’Outardes canepetières Tetrax tetrax en Maine-et-Loire. p. 31-35 (= PDF, 212 ko)

La population d’Outardes canepetières du Saumurois a considérablement régressé au cours des vingt dernières années. L’espèce est aujourd’hui l’une des plus vulnérables du département. Les résultats des diverses enquêtes et suivis scientifiques réalisés permettent d’apprécier cette régression.

Franck NOËL & Jean-Claude BEAUDOIN. - Afflux de Sternes arctiques Sterna paradisaea à l’automne 1999 en Maine-et-Loire. p. 37-38 (= PDF, 36 ko)

Franck NOËL. - Régime alimentaire du Hibou des marais Asio flammeus sur la champagne de Méron, Maine-et-Loire. p. 39-40 (= PDF, 640  ko)

Patrice PAILLEY. - Régression d’une espèce rare en Maine-et-Loire : le Traquet motteux Oenanthe oenanthe. p. 41-42 (= PDF, 24 ko)

Frédéric JIGUET & Gilles MOURGAUD. - Première observation d’un Aigle pomarin Aquila pomarina en Maine-et-Loire. p. 43 (= PDF, 20 ko)

Franck NOËL. - Capture d’un poisson par une Buse variable. p. 45 (= PDF, 16 ko)

Franck NOËL. - Un nid de Foulque très exposé. p. 47 (= PDF, 16 ko)

Franck NOËL. - Un Petit Gravelot tue un jeune de son espèce. p. 49 (= PDF, 16 ko)

Franck NOËL. - Une Guignette acrobate. p. 51 (= PDF, 16 ko)


nos 12345678910111213

2003, Crex no 7

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ, Bruno GAUDEMER, François HALLIGON & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 1998 à la nidification 2000 en Maine-et-Loire. Compléments et corrections pour la nidification 1998. p. 3-23. (= PDF, 444 ko)

Olivier LOIR & Alain FOSSÉ. - Contrôles de bagues en Maine-et-Loire (saison postnuptiale 1998-nidification 2000). p. 25-27.

Olivier LOIR & Alain FOSSÉ. - Contrôles de bagues en Maine-et-Loire (anciennes données inédites). p. 28-32. (= PDF, 188 ko)

Alain FOSSÉ, Comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 1999 et 2000. p. 33-40. (= PDF, 564 ko)

Laurent HAUCHECORNE. - Dix ans d’observations sur la nidification de l’Autour des palombes Accipiter gentilis dans les Mauges, Maine-et-Loire, de 1991 à 2001. p. 41-51. (= PDF, 392 ko)

Après un rappel du statut national et des données angevines concernant l’Autour des palombes, sont présentés les résultats d’une prospection menée dans les Mauges (Maine-et-Loire) pour évaluer la population nicheuse. Les densités dans le massif de Nuaillé-Chanteloup et ses extensions sont bonnes mais sans potentiel d’augmentation. Les milieux occupés sont des futaies de pins et la fidélité des couples à leur site de nidification, où se trouvent souvent plusieurs aires, est forte. La chronologie de la reproduction est conforme à ce qui est publié dans la littérature. La productivité paraît faible et on s’interroge sur l’effet des précipitations printanières. Enfin les données sur le régime alimentaire confirment l’importance des Corvidés et du Pigeon ramier pour cette espèce.

Franck NOËL. - Étude de l’avifaune nicheuse des prairies inondables de fauche dans les Basses Vallées Angevines. p. 53-58. (= PDF, 289 ko)

Dans le cadre du programme Loire-Nature, 5 suivis de l’avifaune par plans quadrillés ont été mis en place sur les Basses Vallées Angevines, sur des prairies de fauche situées en milieu alluvial. Les objectifs de cette étude sont de disposer d’éléments sur la répartition des espèces en fonction des composantes stationnelles, de suivre l’évolution de ces populations et de proposer une estimation du nombre de couples nicheurs sur l’ensemble du site. La première année d’étude, réalisée en 2002, a permis de recenser 7 espèces nicheuses certaines, toutes fortement inféodées au milieu « prairie de fauche alluviale ». Une comparaison des densités entre les différents quadrats réalisés, ainsi que dans des milieux comparables en France et en Europe, permet de considérer le site des Basses Vallées Angevines comme possédant de fortes densités pour l’ensemble des espèces étudiées.

Franck NOËL. - Suivi de la migration des oiseaux d’eau dans les Basses Vallées Angevines au printemps 1997. p. 59-63. (= PDF, 166 ko)

Au cours de la migration prénuptiale 1997, un suivi régulier des Anatidés et Limicoles en stationnement sur les Basses Vallées Angevines a été réalisé par de nombreux observateurs. Une analyse des effectifs maximaux et cumulés est présentée pour 10 espèces. Compte tenu des difficultés liées à l’étendue de la zone suivie, un protocole de recueil des données standardisé est proposé, afin d’optimiser au mieux l’effort de prospection et les possibilités d’analyse des observations.

Emmanuel HÉLARD & Franck NOËL. - Comparaison de la répartition des effectifs nicheurs de l’Hirondelle de rivage Riparia riparia en Maine-et-Loire entre Les Ponts-de-Cé et Montsoreau de 1988 à 2002. p. 65-69. (= PDF, 262 ko)

La population d’Hirondelles de rivage du cours de la Loire en Amont des Ponts-de-Cé a fait l’objet d’un recensement au printemps 2002, afin de comparer les effectifs et la distribution des colonies aux précédents recensements de 1988 et 2000. Les résultats montrent une certaine stabilité des effectifs ces dernières années, mais une chute importante, tant au niveau du nombre de colonies (- 35 %) que du nombre de couples (- 39 %) a eu lieu au cours des années quatre-vingt-dix. L’espèce reste vulnérable à la modification de son milieu de nidification. Des recensements réguliers sont à mettre en place afin de suivre l’évolution des populations angevines.

Alain FOSSÉ. - Des Balbuzards pêcheurs Pandion haliaetus britanniques en transit en Maine-et-Loire en 1999 et 2000. p. 71-74. (= PDF, 200 ko)

François HALLIGON. - Première observation angevine de l’Élanion blanc Elanus caeruleus (Desfontaines, 1789). p. 75-76. (= PDF, 148 ko)


nos 12345678910111213

2005, Crex no 8

Jean-Claude BEAUDOIN & Véronique VIMONT. - Oiseaux nicheurs menacés des milieux agricoles de Maine-et-Loire. Résultats de l’enquête 1996-2001 et synthèse depuis les années soixante. p. 3-46. (= PDF, 20,5 Mo)

Une enquête de terrain, coordonnée par la LPO Anjou, a été menée entre 1996 et 2001 afin d’établir une liste rouge des espèces nicheuses menacées en Maine-et-Loire. Le présent article traite de vingt espèces inféodées essentiellement aux milieux agricoles et précise pour chacune la répartition, les habitats, une estimation des effectifs et l’évolution connue depuis les années soixante en relation avec les changements survenus dans l’agriculture du département.
Les espèces ayant subi un fort déclin sont la Perdrix grise, l’Outarde canepetière et le Bruant proyer. Avec 1 750 à 1 900 couples, l’Œdicnème criard, considéré comme « à surveiller », possède encore un effectif remarquable à l’échelle nationale

Édouard BESLOT & Franck NOËL. - Répartition et effectif nicheur de l’Hirondelle de rivage Riparia riparia (Linné, 1758) en Maine-et-Loire, 1988-2004. p. 47-52. (= PDF, 1,8 Mo)

Le dernier recensement de l’ensemble des colonies d’Hirondelles de rivage dans le département de Maine-et-Loire remonte à 1988, il faisait état de 2 300 couples nicheurs environ. Lors du recensement du printemps 2004, l’effectif nicheur a été estimé à environ 1 270 couples. Avec une perte de l’ordre de 45 % de l’effectif en 16 ans sur l’ensemble du département, et de 58 % en particulier sur le tronçon amont de Loire, l’Hirondelle de rivage semble en danger en Maine-et-Loire.

Olivier LOIR & Jean-Claude BEAUDOIN. - Résultats du recensement de colonies de Corbeau freux Corvus frugilegus en 2000 en Maine-et-Loire. p. 53-59. (= PDF, 4,6 Mo)

Dans le cadre d’une enquête nationale le dénombrement, réalisé en Maine-et-Loire en 2000, a permis de repérer 115 colonies et d’en recenser 111 totalisant 5 466 à 5 485 nids. L’effectif départemental est estimé à 7 800 couples. La première mention de nidification remonte à 1853 et le département de Maine-et-Loire était presque entièrement colonisé un siècle plus tard.


nos 12345678910111213

2006, Crex no 9

Jean-Claude BEAUDOIN, Alain FOSSÉ, Bruno GAUDEMER, Bruno LEGENDRE & Gilles MOURGAUD. - Sélection des faits marquants ornithologiques de la saison postnuptiale 2000 à la nidification 2001 en Maine-et-Loire. Corrections et compléments des faits marquants 1998-2000. p. 3-19. (= PDF, 523 ko)

Alain FOSSÉ. - Contrôles de bagues en Maine-et-Loire (saison postnuptiale 2000-nidification 2001). p. 21-22. (= PDF, 184 ko)

Alain FOSSÉ. - Contrôles de bagues en Maine-et-Loire (anciennes données inédites). p. 23. (= PDF, 184 ko)

Alain FOSSÉ, Comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 2001. p. 25-32. (= PDF, 6,1 Mo)

Victor LERAY. - Observations sur les îles de Parnay et Montsoreau (Maine-et-Loire) de 1992 à 2003. Mouette rieuse Larus ridibundus. p. 33-50. (= PDF, 859 ko)

Les observations rapportées décrivent de nombreux aspects de la nidification de la Mouette rieuse Larus ridibundus sur des îles de la Loire angevine : déroulement, phénologie, effectifs, relations inter- et intraspécifiques, réactions à divers facteurs extérieurs, plumage et mue…

Victor LERAY. - Observations sur les îles de Parnay et Montsoreau (Maine-et-Loire) de 1992 à 2003. Mouette mélanocéphale Larus melanocephalus. p. 51-57. (= PDF, 859 ko)

Les observations rapportées décrivent de nombreux aspects de la nidification de la Mouette mélanocéphale Larus melanocephalus sur des îles de la Loire angevine : déroulement, phénologie, effectifs, relations inter- et intraspécifiques, réactions à divers facteurs extérieurs, plumage et mue…

Laurent HAUCHECORNE & Jean-Claude BEAUDOIN. - Enquête sur les rapaces diurnes nicheurs en Maine-et-Loire (2000-2002). p. 59-69. (= PDF, 1,4 Mo)

La participation de 62 observateurs a permis d’assurer une couverture satisfaisante du département de Maine-et-Loire dans le cadre de l’enquête nationale, coordonnée en 2000-2002 par la Mission FIR de la LPO. Les résultats obtenus montrent, par comparaison avec l’enquête de 1979-1982, une évolution positive pour sept espèces sur dix. Seules deux espèces assez marginales, le Circaète Jean-le-Blanc et le Busard des roseaux, se maintiennent avec des populations très fragiles.

Franck NOËL. - Nidification arboricole du Goéland leucophée Larus michahellis le long de la Loire. p. 71-74. (= PDF, 314 ko)

Franck NOËL. - Dénombrement des couples d’Alouettes lulus Lullula arborea en vignoble. p. 75-77. (= PDF, 533 ko)

Alain FOSSÉ. - Statut en Maine-et-Loire des espèces allochtones acclimatées ou en cours d’acclimatation en France. p. 79-81. (= PDF, 1,1 Mo)

Thierry PRINTEMPS. - Un Chevalier culblanc mangeur de triton. p. 83. (= PDF, 3,9 Mo)



nos 12345678910111213

2008, Crex no 10

Victor LERAY. - Observations sur les Laridés nicheurs des îles de Parnay et Montsoreau (Maine-et-Loire) de 1992 à 2003. Goéland leucophée Larus michahellis et Goéland argenté Larus argentatus. p. 3-11.

Les observations rapportées décrivent de nombreux aspects de la nidification des Goélands leucophées et argentés sur des îles de la Loire angevine : déroulement, phénologie, effectifs, relations inter- et intraspécifiques, réactions à divers facteurs extérieurs, plumage et mue…

Victor LERAY. - Observations sur les Laridés nicheurs des îles de Parnay et Montsoreau (Maine-et-Loire) de 1992 à 2003. Sterne pierregarin Sterna hirundo et Sterne naine Sternula albifrons. p. 13-26.

Les observations rapportées décrivent de nombreux aspects de la nidification des Sternes pierregarins et naines sur des îles de la Loire angevine : déroulement, phénologie, effectifs, relations inter- et intraspécifiques, réactions à divers facteurs extérieurs, plumage et mue…

Jean-Claude BEAUDOIN. - Oiseaux nicheurs menacés des milieux boisés et landes de Maine-et-Loire. Résultats de l’enquête 1996-2001 et actualisation jusqu’à 2007. p. 27-60.

Entre 1996 et 2001 la LPO Anjou a mené une enquête de terrain visant à préciser la répartition et les effectifs de 27 espèces plus ou moins vulnérables se reproduisant dans l’essentiel des milieux boisés et landes du département de Maine-et-Loire. Les résultats permettent d’établir une liste rouge de 19 espèces (Cigogne noire Ciconia nigra, Circaète Jean-le-Blanc Circaetus gallicus, Pic cendré Picus canus, Pipit farlouse Anthus pratensis, Pouillot fitis Phylloscopus trochilus, Mésange noire Parus ater, Torcol fourmilier Jynx torquilla, Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus, Pouillot de Bonelli Phylloscopus bonelli, Milan noir Milvus migrans, Autour des palombes Accipiter gentilis, Bécasse des bois Scolopax rusticola, Pic mar Dendrocopos medius, Grosbec casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes, Fauvette pitchou Sylvia undata, Pouillot siffleur Phylloscopus sibilatrix, Bouvreuil pivoine Pyrrhula pyrrhula, Pigeon colombin Columba oenas, Gobemouche gris Muscicapa striata*) pour lesquelles est fournie une actualisation de leurs tendances d’évolution jusqu’à 2007. Parmi les menaces identifiées sur les habitats, les plus préoccupantes concernent la raréfaction des landes et des futaies âgées.

*sont aussi brièvement traitées : Engoulevent d’Europe Caprimulgus europaeus, Pic noir Dryocopus martius, Locustelle tachetée Locustella naevia, Roitelet triple-bandeau Regulus ignicapilla.

Willy RAITIÈRE & Philippe NOURRY. - Première nidification du Guêpier d’Europe Merops apiaster en Maine-et-Loire. Statut de l’espèce dans les Pays de la Loire. p. 61-66.

Le 3 août 2005, Philippe Nourry observe un Guêpier d’Europe sur la commune de Saint-Michel-et-Chanveaux. Le suivi ornithologique régulier de la carrière proche permet de révéler la présence d’un couple de guêpiers qui parvient à élever 3 jeunes. L’analyse des observations de Guêpier d’Europe à l’échelle régionale montre un calendrier de passage très similaire entre les différents départements de la région des Pays de la Loire, avec un premier pic d’observations au cours des mois d’avril et mai, suivi d’un autre pic moins prononcé au mois de juillet.

François HALLIGON, Jean-Claude BEAUDOIN & Alain FOSSÉ. - Nidification de la Spatule blanche Platalea leucorodia au lac de Maine, Angers-Bouchemaine, Maine-et-Loire. p. 67-71.

En 2006 deux couples de Spatule blanche se sont reproduits avec succès au sein de la héronnière du lac de Maine, à proximité immédiate de la ville d’Angers. Cette nidification est d’autant plus originale qu’elle n’a été précédée d’aucune tentative et s’est déroulée à quelques dizaines de mètres d’un parcours de promenade très fréquenté.

Sylvain COURANT. - Recensement 2007 des hérons nicheurs de Maine-et-Loire. p. 73-76.

La mise en place de l’enquête hérons nicheurs 2007 en Anjou a nécessité la mobilisation de 33 observateurs, afin de réaliser un décompte quasi exhaustif des nids d’Ardéidés dans le département. Outre une augmentation notable de l’effectif nicheur de plusieurs espèces (Héron cendré Ardea cinerea, Aigrette garzette Egretta garzetta) et l’apparition du Héron gardes-bœufs Bubulcus ibis depuis la précédente étude de 2000, ce recensement révèle une multiplication des microcolonies de Héron cendré. Cette espèce renforce sensiblement ses effectifs et continue sa progression dans le département en colonisant de nouveaux sites. Le Héron pourpré Ardea purpurea et le Bihoreau gris Nycticorax nycticorax, nicheurs rares en Anjou, se maintiennent avec des effectifs réduits.

nos 123456789 10111213

2010, Crex no 11

 

Alain FOSSÉ & le comité d’homologation départemental 49. - Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire de 2002 à 2008. p. 3-20.

Franck NOËL. - Évolution récente des populations de Courlis cendré Numenius arquata en Anjou. p. 21-26.

L’historique de la reproduction du Courlis cendré en Maine-et-Loire est retracée depuis les premiers indices de cantonnement, en 1979, jusqu’à son évolution récente. En particulier l’analyse des données recueillies sur la période 2002-2006 montre l’existence d’une population forte d’au moins une dizaine de couples et répartie en trois noyaux géographiques. L’origine de cette population est discutée et semble multiple.

Jean-Claude BEAUDOIN. - Établissement d’une population de Bergeronnettes printanières Motacilla flava dans les plaines céréalières de Maine-et-Loire. p. 27-30.

Jusqu’à la fin du xxe siècle cette bergeronnette est, en Maine-et-Loire, strictement inféodée aux prairies inondables des vallées durant la période de reproduction. À partir de 2001 des indices de nidification sont découverts dans les plaines calcaires, à dominante céréalière, de la limite sud-est du département. Dans les années qui suivent, cette première implantation s’étoffe et semble gagner rapidement du terrain. L’évolution constatée est à relier avec la colonisation récente des plaines agricoles de la région Poitou-Charentes.

Jean-Claude BEAUDOIN. - Les formes de Bergeronnettes printanières Motacilla flava nichant en Maine-et-Loire. p. 31-32.

Jean-Claude BEAUDOIN - Mise au point sur quelques espèces nicheuses d’implantation récente dans les milieux aquatiques de Maine-et-Loire : progrès réalisés au cours de la période 2002-2008. p. 33-47.

Cette mise au point porte sur neuf espèces apparues depuis les années 1970 et qui ont fait l’objet de suivis précis entre 2002 et 2008. Au cours de ces sept dernières années, deux nouvelles espèces, le Héron garde-bœufs Bubulcus ibis puis le Grand Cormoran Phalacrocorax carbo, sont venues enrichir le cortège des oiseaux d’eau nichant régulièrement en Maine-et-Loire.

Édouard BESLOT. - Présence prolongée du Crabier chevelu Ardeola ralloides en Maine-et-Loire en 2008 et 2009. p. 49-52.

Au cours des saisons de reproduction 2008 et 2009 plusieurs Crabiers chevelus en plumage nuptial sont observés au lac de Maine (Angers-Bouchemaine) et ses alentours. Le stationnement prolongé de l’espèce nous a laissé envisager la première nidification en Maine-et-Loire mais aucune observation n’a permis de confirmer l’hypothèse.

Bruno GAUDEMER & Sylvain COURANT. - Synthèse des dénombrements d’oiseaux d’eau réalisés à la mi-janvier en Anjou. Période 2002-2010. p. 53-65.

Effectué sur la plupart des lacs, étangs, gravières, cours d’eau et prairies inondables du département (56 sites comptabilisés au 1er janvier 2010), le recensement annuel des oiseaux d’eau se perpétue chaque hiver en Maine-et-Loire depuis janvier 1967. L’exploitation des données issues de ces comptages au cours de la période 2002-2010 permet de cerner le statut et les tendances des espèces d’oiseaux d’eau les plus communes en hiver dans le département. En dépit de variations interannuelles liées notamment aux aléas météorologiques qui conditionnent le stationnement des oiseaux, les effectifs de certains Anatidés dénombrés sur les principales zones humides (lac de Maine, Basses Vallées Angevines, Loire) ont régulièrement atteint les seuils d’importance nationale au cours des derniers hivers. Les comptages révèlent également à l’échelle de la décennie une hausse sensible du nombre d’hivernants chez plusieurs espèces telles que la Grande Aigrette, le Canard chipeau et le Fuligule morillon. La mobilisation des observateurs pour assurer la continuité de ce suivi demeure essentielle afin de cerner l’évolution des populations d’oiseaux d’eau à plusieurs échelles géographiques, et de démontrer l’importance de la préservation des zones humides.

Édouard BESLOT & Sylvain COURANT. - Observation inhabituelle du Tarin des aulnes Carduelis spinus en Maine-et-Loire : premier cas possible de reproduction. p. 67-68.

L’observation estivale d’une troupe de Tarins des aulnes juvéniles dans le massif forestier de La Breille-les-Pins en juillet 2009 constituerait le premier cas contemporain de nidification de l’espèce dans le département.

Sylvain COURANT & Sylvie DESGRANGES. - Stationnement remarquable de Grosbecs casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes dans un parc de Beaucouzé, Maine-et-Loire, durant l’hiver 2008-2009. p. 69-71.

Cette note précise les observations réalisées au cours du suivi de l’hivernage d’une troupe de Grosbecs casse-noyaux au sein d’un quartier résidentiel de l’agglomération angevine. Les effectifs remarquables notés au cours des mois de janvier et février 2009 sur le site sont néanmoins à replacer dans le contexte d’une invasion de l’espèce durant cet hiver en France.

nos 123456789 10111213

2012, Crex no 12

 

Alain Fossé & le comité d’homologation départemental 49. — Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 2009 et 2010. p. 3-21 (pdf, 3,5 Mo).

Damien Rochier & Jean-Claude Beaudoin. — Nouveaux acquis sur les nicheurs menacés des boisements et landes de l’est du Baugeois.  p. 23-40 (pdf, 2 Mo).

La partie angevine de la ZPS « Lac de Rillé et forêts voisines d’Anjou et de Touraine » a fait l’objet en 2010 d’un inventaire de son avifaune nicheuse. Cette partie d’une superficie de 15 000 ha dont 13 250 ha de boisements n’avait encore jamais fait l’objet de prospections aussi approfondies et se révèle abriter 23 espèces patrimoniales liées aux forêts et landes dont 17 figurent sur la liste rouge départementale, 7 sur la liste des espèces prioritaires en Pays de la Loire et 8 à l’annexe 1 de la directive Oiseaux.
Parmi les acquis notables figurent la découverte d’un couple de Circaètes Jean-le-Blanc, la réévaluation à la hausse des populations des Rougequeue à front blanc, Pouillot siffleur et de Bonelli mais aussi le déclin marqué du Gobemouche gris et la relative rareté du Roitelet huppé justifiant son placement en liste rouge.

Joséphine Pithon, Marie Fréville, Guillaume Pain & Jeanne Vallet. — L’avifaune d’un milieu viticole (AOC Saumur-Champigny) : estimations d’abondance par la méthode des plans quadrillés. p. 41-46 (pdf, 284 ko).

Un inventaire de l’avifaune de vignobles appartenant à l’AOC Saumur-Champigny est réalisé en 2009 et 2010 par la méthode relativement intensive des plans quadrillés. 126 ha au total sont échantillonnés et le nombre de territoires par 10 ha est estimé pour chacune des 27 espèces territoriales relevées. La richesse et l’abondance des oiseaux sont globalement pauvres ; seulement six espèces défendent plus de 10 territoires/126 ha sur les deux années cumulées. Les deux espèces les plus fréquentes sont l’Alouette lulu Lullula arborea et le Bruant zizi Emberiza cirlus. D’autres espèces typiques des milieux agricoles, en déclin aux niveaux national ou européen, sont présentes avec des effectifs très faibles. Ces valeurs d’abondance sont comparées avec d’autres, issues d’autres contextes géographiques ou d’autres milieux, ainsi qu’avec des estimations utilisant des méthodes moins coûteuses. La méthode des plans quadrillés, qui fournit des estimations proches de la réalité, semble valoir l’investissement supplémentaire, dans le cadre de suivis locaux.

Jean-Claude Beaudoin. — Mise au point sur les nicheurs occasionnels en Maine-et-Loire durant la période 2002-2011. p. 47-51 (pdf, 5,6 Mo).

Entre 2002 et 2011 la reproduction épisodique de cinq espèces est constatée en Maine-et-Loire. Parmi celles-ci trois font preuve d’un dynamisme d’expansion marqué en France, la Spatule blanche, l’Échasse blanche et le Guêpier d’Europe. Pour l’échasse il s’agit du second cas connu en Anjou après une mention remontant à 1823. Les deux autres, le Hibou des marais et le Bec-croisé des sapins, sont des espèces à tempérament nomade. Le bec-croisé fournit une première preuve de nidification certaine après avoir suscité des soupçons depuis les années 1980 tandis que le Hibou des marais est connu pour se reproduire irrégulièrement depuis le xxe siècle.

Gilles Mourgaud & Jean-Michel Logeais. — Évolution récente de la population angevine de Pies-grièches écorcheurs Lanius collurio. p. 53-58 (pdf, 16,1 Mo).

Considérée en Anjou comme une espèce en net déclin à la fin des années 1990, du fait notamment de l’intensification agricole, la Pie-grièche écorcheur a vu depuis ses effectifs remontés en recolonisant de nouveaux secteurs, particulièrement vers l’ouest et le nord du département. Cette évolution de la population départementale s’inscrit dans une dynamique nationale qui peut être liée au changement climatique. Deux petites régions témoignent particulièrement de cette progression géographique et de cette augmentation des effectifs : les plateaux situés entre la Sarthe et le Loir et le sud-est des Mauges.

Édouard Beslot. — Présence inhabituelle d’Accenteurs alpins Prunella c. collaris (Scopoli, 1769) en Maine-et-Loire au cours de l’automne 2011 et de l’hiver 2011-2012. p. 59-61 (pdf, 2,9 Mo).

Jean-Claude Beaudoin. — Reproduction d’un couple mixte de Bergeronnette grise Motacilla a. alba et de Bergeronnette de Yarrell Motacilla a. yarrellii en Maine-et-Loire. p. 63 (pdf, 125 ko).

Gilles Mourgaud. — Note sur le comportement du Coucou gris Cuculus canorus en période de reproduction. p. 64 (pdf, 100 ko).

nos 123456789 101112 • 13

2015, Crex no 13

Alain Fossé & le comité d’homologation départemental 49. — Les oiseaux rares, anachroniques ou d’identification délicate en Maine-et-Loire en 2011 et 2012. p. 3-26 (pdf, 7,2 Mo).

Jean-Claude Beaudoin & Alain Fossé. — Évolution des effectifs et origines des grands goélands (Goéland brun Larus fuscus, G. argenté L. argentatus, G. leucophée L. michahellis, G. marin L. marinus et G. pontique L. cachinnans), hivernant en Maine-et-Loire, depuis le début des années 2000. p. 27-40 (pdf, 1,1 Mo).

À la faveur de l’ouverture de plusieurs centres d’enfouissement techniques départementaux dans les années 1990, le nombre des Laridés hivernant en Maine-et-Loire s’est considérablement accru. Cet essor a motivé la réalisation de comptages hivernaux afin de suivre son évolution. Ces comptages ont été réalisés en décembre sur les quelques dortoirs qui regroupent les oiseaux (essentiellement lacs de Maine et du Verdon). Nous nous intéressons ici aux grands goélands (principalement Goélands bruns Larus fuscus, argentés L. argentatus et leucophées L. michahellis, mais aussi, plus récemment G. marins L. marinus et pontiques L. cachinnans). Le G. brun représente l’espèce dominante avec des effectifs allant de 4 000 à plus de 12 000 individus. Le G. leucophée a vu ses effectifs lentement décliner d’env. 200 à moins de 100 ces derniers hivers au profit de la population d’Argentés qui dépasse maintenant les 200 individus en dortoirs (alors que des effectifs nettement supérieurs, dépassant couramment le millier, sont présents sur le CET de La Séguinière mais vont dormir hors département…). Les Marins et Pontiques, inconnus du début de la période, sont maintenant réguliers en petit nombre. Grâce au marquage coloré, l’origine des oiseaux est maintenant bien cernée pour les G. bruns, argentés, leucophées et, sans doute, pontiques.

Jean-Claude Beaudoin, Francis Cauet & Alain Fossé. — Première nidification de la Grande Aigrette Casmerodius albus en Maine-et-Loire. p. 41-44 (pdf, 440 ko).

Un couple de Grandes Aigrettes s’est reproduit avec succès en 2013 au sein d’une héronnière plurispécifique occupant un étang forestier et il est vraisemblable qu’une nidification ait eu lieu l’année précédente sur le même site. Un des adultes nicheurs avait été bagué poussin au lac de Grand-Lieu (Loire-Atlantique) en 2009. Cette nidification est remarquable par son caractère très tardif puisque les deux jeunes élevés n’avaient pas encore pris leur envol à la date du 11 septembre.

Jean-Michel Logeais. — Première nidification de l’Élanion blanc Elanus caeruleus en Maine-et-Loire. p. 45-50 (pdf, 730 ko).

Après la découverte, le 1er juin 2013, d’un couple d’Élanions blancs cantonné dans le sud du département de Maine-et-Loire, tout près du département des Deux-Sèvres, un suivi va permettre d’observer, depuis l’incubation jusqu’à l’envol de trois jeunes, la première nidificationconnue pour cette espèce dans notre département.

Jean-Claude Beaudoin & Samuel Angebault. — Premières nidifications du Faucon pèlerin Falco peregrinus en Maine-et-Loire. p. 51-54 (pdf, 320 ko).

Le Faucon pèlerin s’est reproduit pour la première fois en Maine-et-Loire en 2014 ; deux couples menant à bien l’envol de deux jeunes chacun. Les sites de nidification sont établis dans des carrières de roche massive dont l’une est située à une quinzaine de kilomètres de la plaine de Thouars, en Deux-Sèvres où un couple niche depuis 2008. Après avoir été un visiteur hivernal rare, le Pèlerin est devenu de plus en plus fréquent en Anjou à partir des années 2000 avec une augmentation dela présence d’individus au printemps et en été.

Jean-Claude Beaudoin. — La nidification du Goéland marin Larus marinus sur la Loire angevine. p. 55-58 (pdf, 730 ko).

En 2014 un couple de Goélands marins a élevé 3 jeunes au sein d’une colonie de Goélands leucophées L. michahellis installée sur une grève de l’extrémité amont de la Loire angevine. Cette nidification avait été précédée de tentatives au cours des trois années précédentes. Depuis 2008, des adultes puis des couples se cantonnent sur trois ou quatre sites ligériens dispersés en Maine-et-Loire sur l’ensemble du cours du fleuve sans que d’autres nidifications soient constatées. Considérée comme très occasionnelle jusque dans les années 1990, l’espèce est devenue régulière en Anjou au cours des années 2000 avec de plus en plus d’individus paraissant se sédentariser. Cette expansion, la plus continentale observée en France, s’inscrit dans une forte augmentation de la population occupant la façade atlantique.

Jean-Claude Beaudoin. — Dispersion internuptiale du Héron garde-bœufs Bubulcus ibis en Maine-et-Loire (périodes 2008-2009 à 2012-2013). p. 59-64 (pdf, 720 ko).

Alors que l’espèce niche depuis peu en Maine-et-Loire (2004), il a semblé intéressant de préciser son statut en période internuptiale. À cet effet une analyse portant sur cinq de ces périodes depuis 2008 et prenant en compte 885 données figurant sur la base www.faune-anjou.org, a permis de préciser certains aspects de la dispersion postnuptiale de ce héron : répartition dans le département, habitats d’alimentation, situation des dortoirs, comportements lors des vagues de froid et effectifs.

Retour vers les publications LPO Anjou